2007 - Paranoid Park - Gus Van Sant

Gus Van Sant est amoureux de ces comédiens et il les met en lumière d'une façon particulière, presque une relation charnelle, homosexuelle dirait-on ici, pour cette approche, une nouvelle fois au plus proche d'une situation qui se base sur des faits réels (cf. : Elephant et Last Days) où le documentaire se prète à la fiction.

C'est sûr, les images sont belles, mais est-ce ça que l'on veut ? A la fin, que reste t-il, et puis, sans dévoiler la fin de l'histoire, je trouve que l'on tourne en rond : à quoi bon ce film pour ça finalement ? Ce n'est que succesion de scènes, enchaînements de la vie cisaillée de cet adolescent qui écrit sa vie un peu dans tous les sens, ne sachant réellement ce qu'il s'est passé, ce qu'il a fait... au fond, à quoi sert-il de vivre ? Questions que se pose au fond tout étudiant.

En fait, on pourrait très bien dire, c'est un bon film, tout comme on le disait dans Elephant qui était mis au panthéon (il a reçu une palme, non ?). Tout aussi que l'on peut dire que c'est tout à fait sans intérêt : beaucoup de critiques avisés disent que le réalisateur est dans une pente descendante, la preuve en est ses participations dans Paris, je t'aime, et en salles en ce moment, Chacun son cinéma, où Gus Van Sant nous montre la preuve de son essoufflement. Je pense que c'est un bon photographe, mais devrait-il peut-être faire des documentaires, plutôt que de varier les genres à une fin dont on ne voit pas l'utilité !

C'est un bon film, mais si je réfléchis, la minute d'après je vous dis le contraire !





30/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres