2004 - 2046 - Wong Kar-wai

Film époustouflant, je le revoie avec plaisir chaque fois que je m'arrête : je vois le début, j'ai envie de voir tout.

Il est des films comme ça que je ne pourrais dire avec justesse l'émoi de ce que je ressens, tel Arizona Dream ou Les aventures de Robin Bois, version Erol Flynn

La musique ainsi que le montage sont vraiment saisissants, et il se marient magnifiquement : on comprend pourquoi Wong Kar-wai ait passé 4 ans au montage !

L'histoire scindée en trois en est bouleversante, tout dans ce film me retourne : la prestation de Tony Leung Chiu-wai (à ne pas confondre avec Tony Leung Ka-fai : "L'amant" de Jean-Jacques Annaud et Election du productif Johnny To) est admirable comme toujours (cf Infernal Affairs & Une balle dans la tête de John Woo); ainsi que Gong Li, si bien mise en valeur par son ex-compagnon Zhang Yimou dans des films comme Epouses et concubines ou bien Le sorgho rouge.





22/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres